Une – 2021

Marion Alzieu, guidée par ses inspirations autour de l’évolution de la condition de naître fille et devenir femme, propose une forme courte performative, à destinations de lieux spécifiques (musées, salle d’expositions, centre d’art…).

Marion nous invite à plonger dans la question des corps, notamment féminins et de leurs représentations, en investissant un lieu spécifique pour s’en inspirer et s’y adapter, en lien avec la disposition, l’esthétique, les œuvres déjà exposées, la lumière….

Confronter le vivant, le mouvement, aux œuvres statiques.

L’envie est d’incarner, par la danse, la puissance de la sensualité, de magnifier la beauté de la pudeur, de la vulnérabilité.

Marion et ses interprètes tissent une performance à partir de différentes esthétiques chorégraphiques telles que la danse contemporaine, la danse hip-hop, le chant, afin de rendre compte de l’urgence de prendre la parole, donner corps à nos mots, pour s’affirmer et reprendre place.

Trio ou quatuor selon les configurations

Entre 25 et 45 minutes

Chorégraphie Marion Alzieu
Interprètes en alternance selon le format Nanyadji Kagara, Guillaume Forestier, Freddy Madodé, Marion Alzieu, Sophie Billon, Océane Crouzier, Alice Masson, Carla Munier
Création musicale Michael Avron

Soutiens Le Dôme Théâtre d’Albertville (73), Centre d’Art Curiox d’Ugine (73), La Maison de la Danse de Lyon (69), Musée Gallo-Romain de Saint Romain en Gal (69), Musée des Beaux-Arts de Lyon (69), Musée Thimonnier d’Amplepuis (69), Communauté de l’Ouest Rhodanien (69), CND de Lyon (mise à disposition de studio)