Ceci n’est pas une femme blanche – 2014

L’identité nous est donnée malgré nous, dès la naissance et, peu à peu, nous revient. Ainsi on devient “je” pour façonner cette identité, la détourner, la détruire ou simplement l’accepter. Mais avons nous réellement le pouvoir de choisir? La pensée, l’identité nous modifient? Nous torturent? Pouvons nous être ‘sans’ un instant? Si l’on revenait à la nature même, à l’essence, nous sommes juste chair et muscles… et puis de qui dépendons nous ?
Par ce solo, je traite de la manière d’exorciser cette identité, danser quelque chose qui se passe entre les idées. Je ne voudrais pas que vous me donniez un nom et que vous me classifiez. Essayer de se raconter à travers une absence de quelque chose. Comment être ce qui nous attire pour disparaître ? Suis-je totalement ce que je danse, ou je ne le suis pas ou je devrais l’être, puisque c’est mon corps qui est là ?

Il ne s’agit plus de connaître le monde ou l’être mais de transformer nos idées, dans une urgence de se jeter. Aller sur scène pour être soi-même. Sans avoir peur de l’inconnu, du flou et de l’innommable.

Solo 28 minutes

Chorégraphie et interprétation Marion Alzieu
Création musicale Michael Avron
Création lumières Jean-Pierre Nepost

Création 2014 Micadanses (Paris)

Soutiens Micadanses (Paris), Festival Mouvement Contemporain (Paris)

Prix chorégraphique

2014

  • 2ème prix du jury au Solo Dance Contest 2014 (Gdansk, Pologne)
  • Prix du public au Solo Dance Contest 2014 (Gdansk, Pologne) à lire
  • 3ème prix du jury et mention spéciale pour la recherche et la richesse du language chorégraphique au Corto In Danza Festival (Cagliari, Italy)

2015

  • 2ème prix du jury aux HiverÔclites (Avignon, France)
  • 1er prix du jury au Festival Tobina (Paris-France)
  • 2ème prix du jury au Concours International de Chorégraphie Burgos/New York (Burgos-Espagne) à lire

2017

  • 2ème prix du jury au 3.2.1..Taniec! Concours International de Chorégraphie (Cracovie, Pologne)