Accueil

Dans les termes japonais, le Ma signifie intervalle, espace, durée, distance. Ce terme est employé comme concept d’esthétique, il fait référence aux variations subjectives du vide qui relie deux objets, deux phénomènes séparés.
Ce concept est décliné dans de nombreux arts : architecture, peinture, arts martiaux, théâtre, musique…
En danse, le Ma désigne la pause, la suspension, qui crée le rythme, l’inaction entre deux mouvements.
Bien que le mot soit ancien, ce n’est que depuis les années 1930 que le concept de Ma est utilisé dans le discours critique japonais. En cela il se distingue d’autres mots caractéristiques de l’esthétique japonaise.
Pour la philosophe Noriko Hashimoto, le silence du Ma est le résultat d’une concentration parfaite, la cristallisation d’un pouvoir d’intériorisation. Cela renvoie au professionnalisme de l’exécutant, à la fois complètement investi dans l’action, mais conservant suffisamment de recul pour apprécier l’effet d’ensemble, le sens de l’enchaînement, le sens de la performance.