Si c’est une fille création 2021

Chorégraphie Marion Alzieu
Assistante chorégraphique Alice Masson
Interprètes Nanyadji Kagara, Tom Leonard, Alice Masson, Marion Alzieu, distribution en cours…
Composition musicale Michael Avron
Création lumières Tanguy Gauchet
Scénographie et costumes Catherine Cosme

Création 2021
Durée estimée 1 heure

Contact production et diffusion
Lucine Esnault-Duverger
lolinkpro@gmail.com
(+33) 07.66.58.13.44

 

Calendrier de tournée

Your Content

Soutiens

Le Dôme Théâtre, scène conventionnée pour la danse

La Maison de la Danse de Lyon

Musée Gallo-Romain de Saint Romain en Gal

Musée des Beaux-Arts de Lyon

Groupe des 20 – Route des 20 Auvergne Rhône-Alpes

Recherche en cours…

 

« Nous femmes, nous voulons
être ce que nous sommes,
et ne point être ce qu’on nous fait. »
(Maria Deraismes)

Si c’est une fille puise son inspiration dans l’évolution de la condition d’être une femme dans nos sociétés.

Après le 20ème siècle, grand siècle qui a révolutionné leur destin et leur identité, nous entrons dans une ère plus favorable à la place des femmes et de leurs droits dans la société.

L’actualité internationale est teintée d’une insurrection omniprésente en leur faveur : la prise de conscience des gestes menés envers elles, le phénomène #metoo, les actions des FEMEN, les œuvres des femmes artistes qui ont également de plus en plus d’espace.

Plus qu’être réduites à nos corps et nos sexualités, nous devenons des voix.

« Si c’est une fille… elle devra, elle sera, elle ne pourra pas… »

Cette phrase, leitmotiv du documentaire « L’Inde: le pays qui n’aimait pas les femmes » réalisé par  David Muntaner, m’a inspiré le titre de la pièce et m’a incité à interroger ces conditions à l’égard des femmes, à plusieurs autres sociétés.

J’aimerais développer Si c’est une fille à partir de la question de la dimension sociale de disposer d’un corps féminin.

La femme doit-elle user d’une stratégie de survie, de prudence ? Est-ce un être au sexe faible, au corps faible, au corps soumis ? Que faudra t-il transmettre à un enfant, si c’est une fille, pour qu’elle jouisse de ses libertés ? Pourra t-elle s’émanciper plus que sa mère ? Selon les régions du monde où ces questions se posent, cela résonne différemment.

On attache alors différentes symboliques aux corps de la femme qui sont autant de matières d’inspiration. Le corps de la femme constitue l’un des piliers de la prise de conscience de la domination masculine : étiqueté comme sage, généreux, créateur, puissant, soumis, rassurant, libre, violenté, sexualisé, désirant, aimant, politique. La figure féminine fait coexister ces images, dans différentes cultures et sociétés.

Mon intention avec Si c’est une fille est de positiver l’image du corps féminin pour le libérer du regard sexualisé qu’on lui attribue trop souvent. Je souhaite célébrer la femme et la mère, rendre compte de leur puissance.